• Instagram
  • Instagram
  • Facebook

Politique

C’est aujourd’hui que se prépare la relance. Et c’est précisément l’opportunité de se positionner solidement, de mettre en lumière les valeurs du Centre. Dans le respect de nos libertés et la perspective de nouveaux modèles de solidarité et de responsabilité.

Une solidarité qui, de l’avis de Luana Menoud-Baldi, reste un devoir moral entre personnes et doit se concrétiser par des rapports humains, par la concrétisation d’actions économiques, techniques et sociales, dans le but d’instaurer, à chaque niveau de la société, un équilibre entre les besoins et les apports de chacune et chacun.

Rester à jour?

Suivre Luana Menoud-Baldi sur les réseaux sociaux pour en savoir plus sur ses paroles et ses actes.

Perspectives

Collectivité

Tout un chacun doit pouvoir se retrouver dans la notion de «collectivité». Ainsi, jeunes et moins jeunes, personnes fragilisées ou femmes et hommes au cœur de la vie active doivent avoir droit, en fonction de leur situation de vie, à la dignité, à la reconnaissance sur le plan humain ou professionnel, ou au soutien social ou financier si nécessaire.

Culture: reconnaissance et soutien

La culture ne fait aucune différence entre ses acteurs professionnels et amateurs. Elle véhicule une force et suscite un amour inconditionnel au sein de toutes les couches de la population. La pandémie nous l’a clairement montré. Je me bats pour que la culture soit reconnue et soutenue dans son intégralité, sans discrimination.

Agriculture

Je milite pour une politique qui soutient une agriculture mettant l’humain au centre de ses préoccupations. L’agriculture produit, dans le respect des règles alimentaires et de la nature les denrées alimentaires qui nourrissent la population. Les agriculteurs doivent être respectés pour les responsabilités qu’ils assument et pour le travail qu’ils accomplissent.

Accès aux soins

Il y a lieu de privilégier l’accès aux soins et de répondre aux besoins de la population dans chaque région, par le biais d’un hôpital unique avec des accès périphériques. Doivent également être mises en place des structures garantissant la disponibilité de cabinets et de médecins généralistes le soir et les jours fériés, en collaboration avec le service ambulancier.

Après Covid

Il s’agira dans un premier temps de réinstaurer la confiance et d’adapter nos comportements. Cette expérience nous aura imposé l’adoption d’un nouveau modus vivendi. Aussi faudra-t-il évaluer des soutiens ciblés pour nos entreprises, mais également pour l’économie, la culture, le monde associatif et le contexte social. Devrons-nous reconsidérer certaines aides fiscales ou financières pour relancer nos entreprises et soutenir de nouvelles start-up? Quoi qu’il en soit, nous n’échapperons pas à une analyse de la gestion de la pandémie au niveau cantonal et fédéral: les mesures ont-elles été équilibrées à chaque étape de la crise sanitaire?

Egalité

Le rôle-clé – au sens large du terme – que joue la femme au sein de la société doit être respecté, soutenu et accepté. Tout abus doit être dénoncé. L’égalité de traitement doit aller de soi à chaque niveau de la société: famille, école, lieu de travail, milieux économiques, culturels et sociaux. La encore, toute discrimination ou stigmatisation doit disparaître.

Observatoire social

Qu’adviendrait-il de notre société sans bénévoles ni proches-aidants? Pensons au monde de la musique à vent, aux secteurs sportifs et aux sociétés de jeunesse, dont le fonctionnement s’appuie essentiellement sur le bénévolat.

Quant aux personnes fragilisées qui vivent à domicile, que deviendraient-elles sans l’amour, le soutien et l’engagement de leurs proches-aidants et des bénévoles des différentes associations?

N’est-il pas temps de disposer d’une plateforme de coordination cantonale et de mettre en place un soutien plus marqué des différentes associations cantonales? Par exemple par le biais d’un organisme de suivi et d’observation à l’échelle du canton.

Energies renouvelables

Les énergies renouvelables doivent certes être développées, mais en portant une attention particulière à la topographie de notre territoire, en restant à l’écoute de notre population et en soutenant les nouvelles sociétés qui proposent des solutions alternatives dans ce domaine.

Luana Menoud-Baldi - Biographie

Née au Tessin en 1971, en Léventine, Luana Menoud-Baldi débute sa carrière à la «Banca della Svizzera Italiana» de Lugano. Elle rejoint rapidement l’état-major «Universal Banking» et après quelques mois, la banque lui propose un poste au sein de la direction, en qualité d’assistante du directeur général, Monsieur Gianni Aprile.

Luana fait ses premiers pas en politique dans son canton d’origine en tant que présidente des Jeunes PDC tessinois, puis membre du comité du PDC cantonal. Elle est conseillère communale et municipale à Chiggiogna avant de rejoindre le conseil communal de Faido (suite à la fusion).

En 2007, elle s’installe sur les terres fribourgeoises de son mari et intègre la société Laurastar (Châtel-Saint-Denis) en tant que coordinatrice Export. Après 11 ans durant lesquels elle assure notamment le suivi du développement technique et numérique de l’entreprise, le directeur, propriétaire du Fort de Chillon, lui en confie les clés et le projet de musée interactif.

Parallèlement à son activité professionnelle, Luana devient en 2020 la première femme à présider l’Association suisse des musiques (ASM), qui affiche plus d’un siècle d’histoire.

Egalement présidente de la section Fribourg de l’Association Alzheimer Suisse, elle est au bénéfice d’une connaissance approfondie du domaine social et des milieux associatifs, ainsi que des défis qui y sont liés.

C’est forte de ses compétences multiples et désireuse de concrétiser de nouvelles approches et perspectives économiques, sociales et culturelles pour le canton de Fribourg qu’elle se lance dans la course au Conseil d’Etat.